Deux mois en une page, pratique.

Bonjour !

Voilà la saison estivale, qu’on assimile au fait de se prélasser, qui s’évapore petit à petit à l’approche du mois de septembre. Quelques derniers profiteurs ont toujours des parasols au-dessus de leur tête ou sillonnent les paysages au gré d’un traffic parfois lent, parfois fluide, sous une chaleur suffocante.

Personnellement, mes vacances ont été rythmées par les festivals et concerts en tout genre auxquels j’ai pu assister. Septembre sera également un beau mois marqué par la venue de Sigur Ròs au théâtre antique d’Arles.

Pas vraiment de blabla pour ce post, juste ce petit mot, et à suivre quelques passages de ces superbes moments musicaux, et l’annonce du prochain article d’ici mi-septembre.

JUSTICE – LIVE AT NÎMES

Le concert des arènes qui a su attirer les plus belles rumeurs. Rumeurs qui tendent à se confirmer via certains blogs ou certains actes directement sur YouTube… Une capture d’écran à l’appui :

Un interdit qui a bon goût…

Alors, Justice en live aux Arènes de Nîmes : le prochain DVD baptisé « Justice for all » en hommage à MetallicA ? Du nouveau très vite, on l’espère.

SÉBASTIEN TELLIER AU PONT DU GARD

Le plus déjanté des musiciens de cette french touch nous a régalé pendant plus d’une heure de concert, avec une setlist qui comprenait des morceaux de Sexuality et de son dernier né My God is Blue ; le choix de la vidéo s’impose. Sébastien Tellier est un OVNI, avec qui on prend plaisir en écoutant sa musique, mais aussi pendant ses intermèdes où il pousse son rôle de gourou psychédélique jusqu’au bout en parlant de sexe, de son passé en pensionnat pour garçons ou encore à quel point il « kiffe » prendre son temps.

PAUL KALKBRENNER AU KOLORZ FESTIVAL

Le nouveau visage de la techno à succès est allemand, et Paul Kalkbrenner a su satisfaire son public avec une belle performance où chacun y a trouvé son compte grâce aux morceaux sortis de l’album qui a su faire grimper sa notoriété, Berlin Calling. Cependant, une belle surprise a traversé la foule avec ce petit cadeau : le remix de La Mezcla de Michel Cleis. Enjoy !

C2C AUX ELECTROS D’UZÈS

Le quatuor formé des précédents Hocus Pocus et BeatTorrent ont su, grâce à leur fameux EP Down the Road et leur passé riche en sons entre hip-hop et électroniques, faire bouger toute une fosse jusqu’à la dernière ligne. Des génies du turntable en image !

Voilà pour cet été ; le 11 septembre marquera un véritable tournant après toute cette vague électronique endiablée. Mais, le prochain blabla devrait parler cinéma !

Bonne fin de vacances 😉

Publicités

Un coup de coeur avant une critique…

Voilà un mois sans alimenter ce blog. Oui, pile un mois ! Mais je me justifie, ce délai m’a permis de faire trois choses :

  • partir à la rencontre de clients pour l’agence (oui, je bosse à côté)
  • passer une semaine de folie en workshop (oui, je suis étudiant et je m’amuse)
  • prendre du recul sur ces deux précédents points avec une semaine de vacances (oui, je me le permets)

Alors il faut un peu de temps pour me replonger dans la dactylographie, et trouver un petit encas pour que vous grignotiez jusqu’à demain. Oui, c’est promis demain je balance la sauce. Au pire, si ça n’est pas demain, ça sera vendredi. Et au pire, ça sera samedi, mais dimanche au plus tard ce sera posté !

DU SPORT ET DE LA MODE

Mon petit encas, c’est un simple coup de coeur. Un petit coup de marketing que j’ai apprécié, tant par son esthétisme que sa dimension minimaliste. Et en plus, c’est made in France (je m’accorde aussi avec les grands débats qui font rage en France).

Avec les JO de Londres 2012, au logo franchement douteux, une marque chère à notre pays de cocorico (si vous remaniez ce mot, vous savez déjà) adapte son emblème pour que chacun puisse supporter son pays sans avoir à hisser de drapeaux, se colorer les joues ou encore acheter un Morphsuits !

Le doute en image.

Alors, vous avez fait le rapprochement ?

C’est bien sûr notre crocodile national, soit monsieur René Lacoste (indirectement bien sûr) qui casse son emblème !

Dans l’esprit Unconventional Chic que la marque défend dans ses campagnes depuis quelques mois (avec pour dernière effigie Adrien Brody), le polo Lacoste est revisité sur l’élément qui le rend si célèbre : son logo.

C’est un vrai coup de coeur ici ; le crocodile n’est pas enlaidi ou abîmé par la démarche.

Pour le côté communication, c’est un coup de maître de la part de Lacoste. Profiter de l’événement sans pour autant y participer, la marque utilise le marketing d’opportunité en déclinant son produit phare. Le polo, à la fois chic, décontracté et sportif, conviendra à tout supporter des jeux olympiques… Tant que son pays sera « portable » !

Faîtes votre choix !

LEQUEL PORTEREZ-VOUS ?

À dans quatre jours tout au plus !

Petit encas

Vous avez été plus d’une centaine hier à consulter le blog après mon article sur Benetton.

Que vous soyez d’accord avec la critique, ou le contraire, amateurs de publicité ou bons spectateurs, je tiens à vous remercier.

Et un petit indice pour le prochain article…

Cartouche à lèvres.

 

Vous avez trouvé ?

Bonne journée !

« Les idées sont les racines de la création ». Ernest Dimnet

Parce qu’une idée, c’est quoi ? Pour parler de quelque chose, on doit réfléchir… Et il est toujours judicieux de commencer par une définition.

Idée substant. fem. :
1. Tout ce qui est représenté dans l’esprit, par opposition aux phénomènes concernant l’affectivité ou l’action.
2. Ce qui n’existe que dans l’esprit, dans l’imagination, par opposition à ce qui existe en fait, dans la réalité, de façon concrète.
3. Conception originale et/ou féconde; première conception de quelque chose; donnée fondamentale.

Dans la communication, on peut pencher pour la troisième notion ; c’est puiser dans ce qui n’a pas été fait, ou ce qui se démarque, pour créer un charme.

En se basant sur ce point de vue créatif, sur ce qui englobe le domaine, je commencerai à écrire des critiques à propos de campagnes sur divers supports.

Indice en image.

Vous devinez quelle marque sera ma première cible ? 

Rendez-vous bientôt.